Un profond changement de vie

Ayant sentie une nette amélioration dans ma vie en pratiquant la cnv apprise dans les livres durant un an, j’ai décidé de me rendre chez Rédouane pour améliorer ma technique.
J’ai suivi les 3 modules.

Rédouane et le groupe m’ont permise de découvrir des facettes de mon être que je ne soupçonnais pas, je me félicite aujourd’hui d’avoir eu confiance en moi, en eux, en la vie et d’avoir fourni l’effort nécessaire à comprendre ce qui est enfoui en moi depuis des années, comprendre le fonctionnement sociétal dans lequel je vis, les améliorations que je peux m’apporter et apporter aux autres, à mon rythme, à leurs rythmes, en évolution…

Ma condition physique et mentale s’est renforcée en pratiquant quasi quotidiennement l’éveil corporel que j’ai apprise chez Rédouane en extérieur, qu’il vente, pleuve ou neige. Cet éveil corporel m’a donné envie de pratiquer plus intensément l’hormèse par le froid, la respiration et le jeûne. Je sens que mon corps est fort, dense, qu’il travaille plus correctement qu’avant, j’évolue avec les cartes que j’ai dans mon jeu, mes douleurs chroniques guérissent…

Concernant la technique et pratique du langage cnv, le cours était complet, le livret que Rédouane m’a donné me permet de trouver les références dont j’ai ponctuellement besoin, je n’ai pris aucunes notes durant les 3 modules.

Les partages ont été très intenses pour moi, très surprenants, une révélation forte en émotions !! Les participants, le groupe était parfait à chaque module, je partage encore aujourd’hui avec certains participants, je me sens connectée à eux d’une manière simple et vraie, une fenêtre d’empathie made in Eco domaine.

Je ne peux plus me passer du langage cnv, j’ai tous les jours des expériences de vie “vraie”, je pratique, je pratique et j’aime ça de plus en plus, mon entourage aussi.
Le langage cnv façonne mon intention, l’intention qui pour moi fait un miracle de fluidité dans ma vie quotidienne, l’eau coule en Abondance, hommage à mon père qui se prénommait “Jacques, Yvon, Abondance”.

Pour clore ce témoignage, Vive le couscous de Rédouane !!!

Leave a reply