Dans le cadre de la crise du Covid-19, le ministère du Travail renforce ainsi la mobilisation du FNE-Formation de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle. Tout salarié en activité partielle peut désormais bénéficier d’une formation prise en charge dans son intégralité par l’État (prise en charge des coûts pédagogiques à 100 %.), dans le cadre du plan de développement des compétences.

Le dispositif s’est donc élargi à l’ensemble des entreprises qui ont des salariés en activité partielle (sauf ceux en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation), sans critère de taille ou de secteur d’activité. En outre, les actions de formation éligibles au FNE-Formation sont dorénavant celles qui permettent aux salariés de développer leurs compétences et renforcer leur employabilité, y compris celles qui sont réalisées à distance, mais à l’exception des formations générales à la sécurité.

L’État prend donc en charge à 100% les coûts pédagogiques engagés dans le cadre du FNE-Formation, sans plafond horaire (ne sont évidemment pas compris les salaires, déjà soutenus par l’activité partielle).

Pour bénéficier de ce dispositif, les entreprises doivent établir la liste nominative des personnes placées en activité partielle et suivant les formations (après accord écrit de ces derniers), et se rapprocher de leur Direccte pour établir une convention simplifiée qui permettra cette prise en charge.

Quelques informations sur le dispositif :
– pour les salariés en chômage partiel du fait de l’épidémie et des conséquences sur les entreprises
– valable jusqu’au 31 décembre 2020
– inclut les formations en présentiel
– montant maximum de 1500 euros

Toutes les informations ici : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/qr-covid-fne-formation.pdf